L’équipement d’un bébé en vadrouille

Un jour quand votre bébé sera né, vous aurez envie de revivre la grande vadrouille et de sortir lui montrer le vaste monde, au-delà de votre promenade quotidienne en territoire ultra-connu et proche de chez vous.

Quand votre bébé pourra-t-il voyager ? S’il est encore tout minus et qu’il s’agit d’un prématuré, demandez conseil à votre pédiatre mais globalement cela dépend surtout de votre envie à vous d’entreprendre un périple. On évitera tout de même les road-trips à l’autre bout du globe dans des régions bien isolées où vous ne pourrez pas vous rendre aux urgences pédiatriques en cas de problème, sauf si vous aimez vivre très dangereusement.

Pour remplir son sac (on ne parle pas de valise mais de sac type à langer avec le contenu de première urgence), ce sac pouvant être un sac normal, à condition d’être pratique à porter, d’une contenance adaptée à vos besoins, pas trop fragile ET portable par le papa (on évite donc les modèles Hello Kitty ou Hermès, pur gâchis),  il vous faut :

  • Du miam

Vos nichons ou biberon, dosettes de lait et bouteille d’eau. Pas la peine de prendre 2L d’Evian si vous passez l’après-midi chez une copine ! Pour un enfant un peu plus grand il existe des briques de lait avec céréales déjà incorporées. S’il fait très chaud vous pouvez toujours prévoir un biberon d’eau en rab.

Selon l’âge du Capitaine, vous rajouterez des petits repas (si vous n’avez habitué votre enfant qu’à des purées maison et qu’un petit pot vous arrange pour la route, faites un bêta-test en amont) + cuillère, gourdes de compote. L’arme ultime : du PAIN (utile pour manger, se faire les dents, jouer) (ne rayez aucune mention elles sont toutes utiles).

N’oubliez pas de vous munir d’un lange ou d’une bavette pour essuyer les dégâts.

Si vous transportez du frais, il existe des mini sacs isothermes très très adorables ainsi que des mini-blocs de glace réutilisables (j’ai trouvé le mien chez Alice Délice mais impossible de remettre la main sur la référence exacte).

  • Du change

Je pars sur une base de 6 couches par 24h, à adapter selon la durée de votre voyage.

Préparez-vous une trousse de survie avec des couches, une petite bouteille de liniment (trouvez ou videz n’importe quel flacon de taille voyage que vous remplirez avec votre grosse bouteille, vous devriez pouvoir tenir un bon week-end voire une semaine selon le contenant), des cotons (gardez un paquet déjà entamé et re-remplissez-le régulièrement), une crème pour le change. Vous pouvez aussi prendre des lingettes, mais ça ne sera pas moins lourd, ni moins pratique et elles ne prendront pas moins de place. En revanche elles seront plus agressives pour la peau de votre bébé et l’environnement, mais c’est vous qui voyez, comme on dit.

Certains sacs à langer sont fournis avec un petit matelas, vous pouvez l’utiliser seul ou avec une serviette de toilette

En outre, prévoyez toujours un body de rechange (on n’est jamais à l’abri d’un drame), voire un change complet selon l’âge de votre enfant. Et vérifiez régulièrement que les vêtements sont suffisamment grands pour lui, hein.

  • Du reste
    • Un petit flacon de désinfectant anti-bactérien (je ne suis pas très fan de ces trucs en général, mais en voyage ça peut vraiment être très pratique)
    • Une tétine et un accroche-tétine : l’inventeur de cette invention magique sait que la tétine tombe par terre de préférence dans les endroits bien crades (j’ai beau ne pas avoir peur des microbes, je n’ai pas non plus envie que mes enfants suçotent un truc qui a traîné là où des chiens font leurs besoins)
    • Un petit jouet/doudou, truc rassurant et/ou qui l’amuse
    • Des mouchoirs. Toujours utiles, et indispensables en hiver.
    • Un lange : peut faire office de pare soleil, de doudou, d’essui-mains, de mouchoirs (si vous les avez oubliés malgré tout) etc. TOUJOURS utile.
    • Une chaise en tissu si votre enfant tient assis et que vous n’avez pas de poussette ou chaise haute sous la main.

En bonus, si vous restez dormir dans un endroit sans équipement adapté : la tente de voyage est ultra pratique pour faire dormir votre enfant n’importe où, et surtout chez vos copains qui n’ont pas de lit bébé (ou dont le lit bébé est déjà occupé par leur enfant). Faisable ? je me dois ici de citer l’exemple d’une amie très chère qui réussit l’exploit de se faire des week-ends avec bébé, sac à dos (bien rempli) et tente. Elle optimise tout et est complètement autonome dans ses déplacements en transports en commun (il faut quand même lui donner à manger de temps en temps).

  • Du transport de bébé

Si vous voyagez en avion/ voiture/train et selon votre destination, vous prendrez une poussette et/ou un porte-bébé ou écharpe. J’estime pour ma part que le porte-bébé (le mien est un Manduca) prend peu de place, n’est pas lourd et est toujours utile, ne serait-ce que lorsque vous irez visiter un château médiéval qui ne comporte aucun ascenseur. Mais la poussette m’est également indispensable si on doit vadrouiller longtemps.

Vous devriez avoir l’essentiel pour votre trajet avec cet équipement sous la main. On reparlera de la valise de votre bébé ou plutôt de sa trousse à pharmacie dans un prochain article. Avez-vous d’autres indispensables ? vous êtes plutôt du genre minimaliste ou tortue qui voyage avec sa maison ?