Le retour au boulot

Vous voilà arrivée à la fin de votre congé mat’, après aussi peut-être un parental, ou des congés payés en plus, histoire de profiter un maximum de votre bébé… ou le temps d’avoir trouvé un mode de garde.

Le compte à rebours s’affole, il va falloir vous rendre à l’évidence : il est temps de retourner au boulot.

Vous connaissez sans doute le dicton selon lequel personne n’est irremplaçable dans son job. Même si vous en êtes convaincue à titre personnel, vous allez réaliser le véritable problème d’une absence longue durée : les autres s’en sont aussi (et enfin) rendu compte et ont bien fait sans vous.

Il va falloir vous creuser à nouveau votre trou. Parfois en retrouvant votre place de parking occupée par quelqu’un d’autre (on se sent tellement attendue !), parfois directement votre chaise, et ne parlons même pas de vos fournitures. Prévoyez en outre de passer votre première demi-journée à tenter de vous connecter au réseau. Le pire c’est certainement que vous avez loupé plein de potins et qu’il va vous falloir un temps fou pour tout assimiler (vos collègues vont oublier de vous raconter tout ce qui s’est passé antérieurement au mois écoulé).

Reprenez tranquillement vos marques, soyez reconnaissants envers ceux qui ont assuré vos missions en votre absence, et n’hésitez pas à faire des points avec votre boss pour reprendre sereinement votre activité, surtout s’il y a eu une embauche ou si des collègues ne veulent plus lâcher des tâches qui relevaient de votre job avant votre départ. Restez zen et pardonnez à la terre de n’avoir pas cessé de tourner pendant que vous pouponniez : la reprise est également un bon moment pour envisager une évolution, voire un changement de poste.

Préparez-vous donc des points avec votre manager, des déjeuner avec vos collègues sympas et/ou bavards qui vous mettront au courant de l’actu, des en-cas pour remplacer les produits qui ont périmé et/ou été mangés pendant votre absence, des photos dans votre téléphone pour quand votre bébé vous manquera (sauf si ça vous fait pleurer, là il vaut mieux éviter).

Si vous allaitez, sachez que vous avez droit à des pauses pour tirer votre lait. La photo de votre bébé vous aidera beaucoup pour stimuler la lactation. Pour le reste, bon courage : j’ai trouvé ça hyper fastidieux de tirer mon lait sur mon lieu de travail, entre le manque d’intimité, la pression du boulot, le lieu déprimant à souhait (oh, chouette, un local sans fenêtre) et les conditions de conservation pas idéales (mais votre taf est peut-être plus jeune-maman-friendly que le mien).

Enfin pour votre reprise, essayez d’y aller mollo, a fortiori si vous avez un job très prenant. Ne passez pas du presque-tout à presque-rien, qui risque d’être douloureux pour vous mais aussi pour votre bébé. Vous allez sans doute changer vos habitudes au quotidien : pauses déjeuner raccourcies, davantage de home office, etc. Ne reprenez pas directement votre rythme d’avant, mais profitez-en pour mettre en place votre nouvelle organisation, ce qui sera plus facile à faire directement lors de votre retour qu’après quelques semaines de rodage.

Alors, prête pour reprendre sereinement ?

Moi, c’est dans cinq jours, et je ne me sens pas du tout prête (bordel).

Publié par

Amandine

Working girl au repos forcé, hyper active et organisée (ne pas confondre avec "control freak"). Aimant les listes (sauf les listes de listes). Ayant survécu à deux accouchements.

Une réflexion au sujet de « Le retour au boulot »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *