Comment soigner les maux de ventre de votre nourrisson

Maux de ventre, c’est la façon politiquement correcte de dire  « coliques ».

Cependant réjouissez-vous : une colique de bébé n’a rien à voir avec le (mauvais) souvenir de votre dernière turista. Cela désigne des douleurs, plutôt que la consistance de ce qui sort de son derrière (et on retombe sur nos pattes avec le titre de l’article, la nature fait finalement bien les choses).

Tout d’abord, comment identifier ces coliques ?

Votre bébé s’agite, râle voire pleure carrément ; il se tortille. Lorsqu’il lâche un pet (appelons un chat un chat) ou une selle, cela semble le soulager. Vous devriez pouvoir reconnaître rapidement ce comportement, ce qui vous aidera à soulager votre enfant ET à ne pas stresser (ou moins stresser, surtout s’il s’agit de votre premier) devant ses pleurs.

Et maintenant, comment soulager ces douleurs ? Voici quelques méthodes non médicamenteuses testées et approuvées, bien que l’une ou l’autre puisse s’avérer plus (ou moins – je ne suis pas magicienne) efficace selon les moments.

  • Méthode #1 : le câlin

Votre enfant a mal au ventre : il faut mettre son ventre au chaud. Vous pouvez le tenir debout contre vous, une main sous ses fesses, l’autre derrière la nuque. Plus facile, tu meurs. Inconvénient : vous avez peut-être besoin de vos deux mains.

  • Méthode #2 : le massage

Même principe que précédemment, avec une action mécanique en plus : caressez le ventre de votre enfant dans le sens des aiguilles d’une montre. Cela le tient au chaud et stimule sa (riche) vie intérieure. Inconvénient : vous avez peut-être besoin de votre main + les parents ont parfois peur de faire mal à leur bébé, surtout si son cordon n’est pas tombé, et le massent trop doucement.

  • Méthode #3 : la bouillotte

On recherche ici toujours la chaleur. Idéal lorsque vous faites autre chose (genre DORMIR). Vous trouverez dans le commerce des petits coussins à faire réchauffer au micro-ondes. Inconvénient : la bouillotte refroidit relativement rapidement (si ce n’est pas le cas et que votre enfant hurle, c’est sans doute qu’elle était beaucoup trop chaude… sans blague, on respecte les consignes d’utilisation, je ne veux pas avoir un accident sur la conscience).

  • Méthode #4 : l’ultimate fight

Cette méthode est de loin la plus efficace à mes yeux (on n’est même pas obligé de l’utiliser en dernier recours, ce qui est formidable). Saisissez les pieds de votre bébé comme s’il était assis en tailleur (jambes croisées et plante de pied contre plante de pied) et faites des cercles avec ses jambes. Si votre enfant est trop énervé et tend les jambes sans se laisser faire, essayez un mouvement de pédalage, ça fonctionne aussi. Mais préférez la position en tailleur qui vous laisse une main libre pour lui masser le ventre (toujours dans le sens des aiguilles d’une montre) en même temps. Inconvénient : à ne PAS faire lorsque votre enfant est fesses nues ou juste avant de le changer, car cela stimule méchamment  et rapidement son transit et vous ne voulez PAS vous prendre un sproutch de caca dans la face, même s’il va sans dire que votre adorable bébé ne fait que des adorables cacas.

Si vous avez d’autres remèdes miracles, je suis preneuse ! Et bon appétit bien sûr :)

Publié par

Amandine

Working girl au repos forcé, hyper active et organisée (ne pas confondre avec "control freak"). Aimant les listes (sauf les listes de listes). Ayant survécu à deux accouchements.

Une réflexion au sujet de « Comment soigner les maux de ventre de votre nourrisson »

  1. J’aurais rajouté le portage en torchon !
    Le gosse a l’air de rien mais de le tenir dos contre soi en le maintenant avec la main permet de compresser un peu son ventre (tout en ayant l’autre de libre)… Et en plus il voit du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *