Comment rester zen au quotidien

Vous avez un, ou plusieurs enfants, et vous avez aussi tout le reste à gérer en prime. Niveau organisation, c’est les doigts dans le nez… ou à s’arracher les cheveux.

Comment améliorer la gestion de votre quotidien pour rester zen ?

Je vous conseille de mettre en place une routine journalière, qui vous permettra des gains de temps immédiats, et de fait de gagner également en sérénité. Il faut simplement mettre en place des automatismes, ce qui peut être un peu douloureux, mais une fois que les habitudes sont acquises c’est roule ma poule.

On commence par le soir : en rentrant, on range directement (manteaux, pompes, etc.). Ensuite il faut prévoir les impératifs :

  • La toilette

Je ne suis personnellement pas une ayatollah de la toilette pour les enfants. Mon aîné ayant la peau fragile, je devais sur les conseils du pédiatre le baigner un jour sur deux et l’habitude est restée ; on fait la même chose pour sa petite sœur. Clairement ça m’économise facilement 30 à 45 minutes les soirs où on s’en dispense, et si on est trop à l’arrache on peut zapper le bain plusieurs soirs d’affilée sans culpabilité – une douche rapide avec nous le matin permettant de remédier aux cas d’urgence. NB : la douche fonctionne très bien avec un bébé, il faut juste que le deuxième parent soit dispo pour récupérer le petit paquet mouillé (et là je parle bien de l’enfant et non pas d’une couche).

Je commence par le bain de la plus petite et je mets le grand sur le pot en même temps, histoire de ne pas patienter des plombes avant de lui faire prendre son propre bain. Si vous avez la chance d’avoir une vraie salle de bain (ma salle d’eau est à la mode parisienne), évidemment vous pouvez baigner les deux en même temps.

Dès que l’enfant est assez grand pour rester seul dans l’eau, j’en profite pour faire autre chose en même temps, par exemple passer un coup vite fait sur le lavabo. Si je m’absente de la pièce je demande à mon grand de chanter pour être sûre qu’il ne va pas en profiter pour se noyer.

Bain ou pas bain, je prévois un moment avant le dîner pour anticiper le coucher (dont je reparle plus bas) – si bain, c’est à ce moment-là, quand je prépare les pyjamas et les sorties de bain (oui parce que j’anticipe aussi les bains :p).

  • Le dîner

Ma grande fierté, c’est de faire à manger frais tous les jours – frais signifiant pas de plats préparés, et non le festin de Babette à chaque repas.

Pour les bébés, nous sommes adeptes des purées maison (j’ai admiré le dévouement de mon mari qui ne lâchait pas le babycook alors que je n’étais pas contre les petits pots dans l’absolu – du coup on n’en a jamais acheté). Une ou deux purées faites le week-end, on congèle en doses, on réchauffe au micro-ondes et c’est parti mon kiki. On ajoute un morceau de pain (et s’il est un peu dur, ça fait les dents au bébé donc c’est parfait).

Pour les plus grands, du simple : un plat maison (cuisiné le week-end) nous tient deux ou trois repas.  On a sous le coude des idées de menus (=plat unique, je vous ai dit c’est pas le festin de Babette), idéalement prévues en amont : de la soupe, des œufs à la coque… Et si on a un peu plus de temps on fait un peu plus élaboré, genre pizza. Dans tous les cas, j’essaie de prévoir les menus le week-end en fonction de nos contraintes (l’un de nous sort, ou rentrera tard du boulot) afin de faire les courses en conséquences ET de ne pas perdre de temps à réfléchir à ce que je vais faire.

  • Le coucher

Avant tout, je dois préciser qu’on a un super karma parce que nos enfants sont ultra faciles et ne râlent (quasiment) jamais au moment du coucher.

Avant l’heure du coucher, on aura déjà préparé la chambre : vêtements qui seront portés le lendemain (et vêtements à mettre au sale), gigoteuse en position ouverte dans le lit prête à accueillir le bébé, volets fermés etc. Si c’est un soir de bain je fais cette préparation en même temps.

Et on prévient : dans 10 minutes, 5 minutes, etc. on va se coucher. Maintenant le rituel est un peu différent parce que le grand va sur le pot avant d’aller au lit, mais ça reste dans le même ordre d’idées (avec un nombre de livres limités sinon ce petit malin est prêt à se farcir toute sa bibliothèque pour gagner du temps).

Quand les enfants sont couchés, vous pouvez finaliser l’anticipation du matin en choisissant vos propres vêtements pour le lendemain et en préparant la table du petit déjeuner.

  • Le matin

Et vous voilà arrivés au matin où finalement les choses vont assez vite :

Pour commencer on essaie de se lever avant les enfants pour faire notre toilette. Leur chambre est équipée du célèbre réveil « petit lapin » – avant son lever, la consigne c’est de rester dans son lit (ce qui fonctionne assez bien avec notre fils de deux ans et demie, y compris quand sa sœur, qui partage sa chambre, se réveille avant lui)

Réveil lapin

On laisse le doudou dans le lit, la tétine à côté du lit également (dans sa « cachette »), ce qui évite bien des drames au moment du coucher (ou juste le léger moment de panique ELLE EST OU CETTE $%§&#£ DE TETINE)

Dès le lever, on aère les chambres et ce pendant tout le temps du petit-déjeuner, qui aura donc été préparé la veille :  dosettes de lait / biberon d’eau rempli ; bols sur la table, etc.

A la fin du petit déj, on range tout, on nettoie la table et éventuellement on prépare une machine avec démarrage décalé à étendre le soir.

On retourne dans la chambre, on ferme les fenêtre, on s’habille et on est prêt à décoller.

Et le tout, dans la joie et la bonne humeur, n’est-ce pas ? Je vous l’accorde, cette routine ne fait pas rêver, et elle est fastidieuse à mettre en place. Mais au quotidien, elle vous permettra de gagner très rapidement en temps et en sérénité. De plus, elle est encore améliorable (avec par exemple la mise en place d’une routine hebdomadaire), ce qui vous laisse encore une marge de manœuvre. Mon mari haussait les sourcils quand il me voyait préparer les vêtements des enfants, maintenant il prépare aussi les siens ; ma belle-sœur a d’abord rigolé quand je lui ai dit préparer le petit-déj la veille au soir mais elle m’a avoué s’y être aussi mise depuis.

Et vous, avez-vous d’autres astuces ou routines pour être zen au quotidien ?

Publié par

Amandine

Working girl au repos forcé, hyper active et organisée (ne pas confondre avec "control freak"). Aimant les listes (sauf les listes de listes). Ayant survécu à deux accouchements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *